Je suis d’humeur guillerette avec la reprise, excusez le jeu de mot facile (je sortirais bien mais après il n’y aurait plus personne pour écrire cet article ;-) !

Mais de quoi il parle ?
D’émulation bien sur ! Qui n’a jamais rêvé d’entendre à nouveau cette douce musique ? De revoir une fois de plus cet écran de présentation si évolué ?

1986, quelle belle année ! Plus de vingts ans plus tard, Alex est toujours là, grâce à Osmose notamment.

Osmose
Osmose est un logiciel permettant d’émuler la Séga Master System, c’est à dire de vous permettre de jouer à vos jeux préférés (je crois apercevoir un sourire en coin chez le lecteur, ils ont fait mieux qu‘Alex Kid in Miracle World depuis vingt ans ?) même si la console a depuis maintenant bien longtemps pris place dans une boite au grenier, victime d’une quelconque panne.

Pour l’installer sans risque sous Ubuntu, téléchargez « Linux Build » de la partie Downloads, sur le site officiel (en bas à ce jour). Créez un répértoire osmose dans votre répertoire personnel par exemple, dans lequel vous placerez le contenu du fichier .zip téléchargé.

Osmose est opérationnel, il ne reste plus qu’à jouer :-)

Et les cartouches de jeu je les mets où ?
J’aurais bien une réponse, mais, même si elle rencontrerait un franc succès chez mes amis les glands, je doute qu’elle convienne par ici :-D

La réponse sérieuse est : nulle part !

Il suffit de télécharger ce que l’on appelle des « rom » sur des sites spécialisés, puis d’indiquer ce fichier en argument d’osmose, ce qui donne par exemple :
/home/user/osmose/osmose /home/user/osmose/alexkid.sms

Pour mon plus grand bonheur :-)

Souvenirs souvenirs ^^

C’est fini ?
Non, pas encore, mais il n’y en a plus pour longtemps je vous rassure ;-)

LE défaut d’osmose, à mon avis, est la configuration initiale des touches, en effet, jouer avec CTRL, ALT et les flèches peut s’avérer peu pratique sur un système tel le notre, avec ses raccourcis clavier habituels…

Lors du premier lancement d’Osmose, un dossier osmose_files est créé, il contient, outre les répertoires de capture sonore et visuelle, le fichier osmose.ini qui contient la configuration du logiciel.

Il est conseillé de ne pas modifier directement ce fichier mais d’utiliser l’option -inifile, à défaut, faites une sauvegarde !

Voilà, c’est fini…
Je crois avoir tout dit, le fichier de configuration vous dira le reste :-p (n’hésitez pas à me contacter si vous ne le comprenez pas), le lancement d’osmose sans argument vous proposera la liste de ces derniers (idem), bref, il ne me reste qu’à mentionner l’existence de wxosmose, une interface graphique à osmose, inutile donc nullement indispensable ;-)

Have fun !